Temps de lecture :  minutes

Deux méthodologies qui s'opposent ?

On parle beaucoup d'agilité en entreprise et plus particulièrement dans la gestion de projets.

En agence, la gestion et la coordination représentent à peu près un tiers de l'effort consacré à la réalisation d'un projet. À cela s'ajoutent toutes les activités d'assurance qualité requises pour atteindre l'excellence, c'est-à-dire le testing, le reporting et le debugging.

La communication tant interne (entre les équipes de développement) qu’externe (avec le client) est également précieuse car elle permet de s'assurer que ce que nous réalisons reste conforme à la demande et aux besoins auxquels le projet doit répondre. En sachant que ceux-ci peuvent également évoluer au fil du temps, en fonction de contraintes organisationnelles, de la faisabilité technique ou encore des enjeux stratégiques du client.

Sans une approche méthodologique bien rodée et une communication fluide entre toutes les parties prenantes, un projet d’envergure peut rapidement déraper et ne plus être en adéquation avec au moins un des 3 critères clés d’un projet: la qualité, le planning et le budget.

2 méthodologies s’opposent depuis plusieurs années. D’un côté la gestion de projets en cascade (selon les principes d'une gestion par étapes) et de l'autre la gestion de projets agile (lorsque le projet est géré de manière itérative).

La première s'organise autour d'une succession d'étapes cloisonnées qui doivent être validées les unes après les autres. Elle n'offre un résultat tangible qu'en toute fin de processus.

La deuxième est fondée sur la livraison d'un produit minimum viable (MVP pour Minimal Viable Product en anglais) qui permet au client de tester une première version du site (V1) ou de l'application. Le développement continue lors sous forme d'évolutions (V2, V3...)  

Gestion de projet en cascade

“Le modèle en cascade, ou « waterfall » en anglais, est une organisation des activités d'un projet sous forme de phases linéaires et séquentielles, où chaque phase correspond à une spécialisation des tâches et dépend des résultats de la phase précédente. Il comprend les phases d'exigences, de conception, de mise en œuvre et de mise en service.” (Source)

Gestion de projet en mode agile (itératif)

“Le mode Agile s'appuie sur le découpage d'un projet en sprints. Les sprints peuvent durer entre quelques heures et un mois (avec un sprint médian à deux semaines). Chaque sprint commence par une estimation suivie d'une planification opérationnelle. Le sprint se termine par une démonstration de ce qui a été achevé. Avant de démarrer un nouveau sprint, l'équipe réalise une rétrospective. Cette technique analyse le déroulement du sprint achevé, afin d'améliorer ses pratiques.” (Source)

L’approche en cascade a fait ses preuves dans certains domaines d’activités (secteur de la construction, industries manufacturières,...) compte tenu des contraintes matérielles élevées, notamment en cas de changements en cours de conception. Avec l’arrivée d’Internet, sa croissance exponentielle et la dématérialisation des produits et services, cette approche n’était plus tout à fait adaptée au développement de solutions logicielles.

C’est pourquoi le monde du développement, les agences, les startups et également les entreprises ont progressivement adopté l’approche Agile pour mieux coller à la réalité de leur secteur.


Notre méthodologie : une gestion hybride

Bien que nous soyons convaincus de l’approche Agile et que nous ayons intégré les grands principes de méthodologie Scrum, nous nous sommes malgré tout rendu compte que cela ne fonctionnait pas toujours de la même manière avec l’organisation de nos clients et plus particulièrement dans la façon dont ils sont habitués à gérer leurs projets digitaux.

En tenant compte du fait que beaucoup d’entreprises n’ont pas encore complètement terminé leur transformation digitale et en nous basant sur une expérience forte de plus de 15 années dans le domaine, nous sommes arrivés à la conclusion que seule une approche pragmatique et flexible permettait d’atteindre les objectifs de nos clients, dans le respect des contraintes précitées: qualité, planification et budget.

Concrètement, nous préconisons de scinder les projets ambitieux en 2 grandes phases afin de limiter les risques. 

1ere phase en cascade

La première phase est essentiellement dédiée à l’analyse de l’existant : prise de connaissance des enjeux stratégiques, des contraintes techniques mais aussi co-création, conception de l’expérience utilisateur, direction graphique et création d’un premier backlog.

Cette approche n’est pas rigide. Si le cadre contractuel le permet et que la confiance mutuelle est établie, il est tout à fait possible d’entamer certains sprints de la seconde phase.

Seconde phase en mode itératif

La phase de développement à proprement parler se déroule en mode itératif. Nous incluons également dans cette phase la production de tous les wireframes et des maquettes graphiques déclinées pour le Mobile et le Desktop.


Une formule 3x gagnante !

En engageant la phase d'analyse du projet d'une façon traditionnelle, nous constatons que cela rassure nos interlocuteurs et que cela leur permet de s'impliquer plus rapidement et plus facilement dans celui-ci.

Ensuite, lorsque vient la phase de développement, le mode itératif permet de répondre au besoin naturel d'ajustements résultant du contexte devenant de plus en plus concret au fil des livraisons.

C'est ici que le projet peut bénéficier d'améliorations notables en regard du plan initial, mais qu'on évite également les frustrations inhérentes à des choix initiaux immuables issus d'une méthode en cascade menée de bout en bout. La collaboration devient dès lors naturellement une expérience de travail enrichissante, épanouissante et constructive à long terme.

En conclusion, une formule win, win, win !

 

Envie de tester notre méthode de travail hybride ?

Contactez-nous
  • cheques-entreprises-webstanz
    Article précédent
    Article suivant

    Nouvelles mesures pour les chèques entreprises

  • photo-webstanz-2021
    Article précédent
    Article suivant

    Bilan WebstanZ 2021